Thèse de doctorat • Ion Maleas • soutenance

Soutenance de thèse de Ion Maleas

Thèse de doctorat en architecture — Laboratoire Project[s], ensa•marseille

Mercredi 30 novembre 2022, 10h00, Amphi Puget, ensa•m

Titre :Vers un suburbain plus social ? Densification et habitat social dans le pavillonnaire : les leçons d’un cas d’étude et d’expérimentation à Aix-en-Provence

École doctorale 355 : Espaces, cultures, sociétés — Aix-Marseille Université

Sur le site de l’école doctorale

Composition du jury :

Directeur de thèse : René BORRUEY, Professeur HDR, ensa•marseille ;
Co-directeur de thèse : Jérôme DUBOIS, Professeur HDR, IUAR ;
Rapporteur : Oswlad DEVISCH, Professeur, UHasselt ;
Rapporteur : Christian SCHMID, Professeur, ETH Zurich ;
Examinatrice : Séverine BONNIN-OLIVEIRA, Maître de conférences, IUAR;
Examinatrice : Clara SANDRINI, Professeure HDR, ENSA Paris Val-de-Seine;
Examinatrice : Marion SERRE,Docteure en architecture, Chercheure à l’Ensadlab, associée au laboratoire Project[s], ensa•marseille;
Examinatrice : Marie-Christine JAILLET, Directrice de recherche, LISST;

Résumé / Summary :

Vers un suburbain plus social ? Densification et habitat social dans le pavillonnaire : les leçons d’un cas d’étude et d’expérimentation à Aix-en-Provence

Le phénomène de l’étalement urbain, caractérisé par une production importante de territoires pavillonnaires, est souvent observé de façon négative par la communauté scientifique. Ces territoires peu denses et épars sont sous pression pour se renouveler. Cette thèse fait le constat que les politiques publiques mettent en place trois injonctions principales dans le pavillonnaire : la densification, le logement social et la concertation. La métropole d’Aix-Marseille-Provence est un exemple illustratif : la lutte contre l’étalement urbain contribue à une raréfaction des terrains constructibles qui, couplée avec la densification, mettent une pression importante sur le marché immobilier déjà tendu en Provence. Cette pression aggrave les problèmes d’accessibilité du logement et, pour y faire face, les obligations de la loi SRU poussent les municipalités et les bailleurs sociaux à augmenter le pourcentage de logements sociaux, les territoires périphériques étant particulièrement déficitaires. Ainsi, acteurs privés et publics de l’immobilier sont incités à une production des logements sociaux denses dans un contexte peu propice à les accueillir, les acteurs locaux résistant ces transformations. En se focalisant sur le logement social dans un quartier périphérique d’Aix-en-Provence, le Pont de l’Arc, cette recherche identifie les freins à sa production, ainsi que les pratiques concrètes d’une production limitée dans ce contexte tendu. Finalement, à travers des expérimentations avec les habitants du Pont de l’Arc, le logement social en diffus est examiné, une production alternative qui aujourd’hui reste marginale mais qui, dans le contexte de cette thèse, se montre prometteuse pour un avenir suburbain (plus) équitable.

Towards a more social suburbia? Densification and social housing in French suburbia : lessons from a case study in Aix-en-Provence

The phenomenon of urban sprawl, characterized by an important production of single-family homes, is often criticized by the scientific community.  The extensive and sparsely populated suburban territories are facing pressure to retrofit themselves. This thesis identifies that, in France, the public policies followed lead to three main suburban injunctions: densification, social housing, and concertation. The Aix-Marseille-Provence metropolitan area provides an illustrative example: the efforts to limit urban sprawl contribute to a shortage of constructible land which, combined with densification policies, build up pressure on an already tight housing market in the Provence region. This pressure exacerbates housing accessibility issues and, in order to counter this problem, legislative initiatives push social landlords and local municipalities to increase their social housing percentages, suburban territories being particularly deficient. Thus, private and public actors of the housing market are led towards producing dense social housing projects in an environment that is not suitable for such developments, which in turn provokes the resistance of local actors. By focusing on the social housing of a peripheral area of the city of Aix-en-Provence, the neighborhood of Pont de l’Arc, this research identifies the main obstacles to social housing production, as well as the concrete practices surrounding the limited production in this complicated context. Finally, through experimentations with the inhabitants of Pont de l’Arc, this thesis examines diffused social housing, an alternative approach that remains marginal within the market, but proves to have promising elements that could contribute to a (more) equitable suburban future.

Mots-clés / Keywords

  • logement social, densification, pavillonnaire, suburbanisation, participation, concertation, politiques de logement
  • social housing, densification, suburbanization, participation, concertation, peri-urban, housing policies