HMONP

Formation à l’Habilitation de l’architecte diplômé d’État à exercer la Maîtrise d’Œuvre en son Nom Propre

Prochaine rentrée universitaire pour cette formation en janvier 2019

Objectifs de la formation :

Elle doit permettre à l’architecte diplômé d’État d’acquérir, d’approfondir ou d’actualiser ses connaissances dans trois domaines spécifiques : les responsabilités personnelles du maître d’œuvre, l’économie du projet ainsi que les réglementations et les normes constructives.

Le postulant doit faire la preuve qu’il a pris connaissance et intègre les règles et contraintes liées à l’exercice de mise en œuvre personnelle du projet, qu’il les maîtrise et qu’il a les capacités de les utiliser dans une démarche d’évaluation critique.

Conditions et modalités d’accès :

La formation est ouverte aux candidats titulaires d’un diplôme d’État d’architecte ou d’un titre français ou étranger admis en équivalence du diplôme français.

Les candidats doivent fournir un dossier complet comprenant :

  • une lettre de motivation argumentée ;
  • un curriculum vitae détaillé ;
  • un contrat de travail (CDD ou CDI) ou une promesse d’embauche (CDD, CDI ou contrat « Passerelle ») mentionnant précisément la durée prévisionnelle du contrat et le montant de la rémunération qui ne pourra être inférieure au SMIC ;
  • un protocole entre le tuteur et l’ADE contenant une annexe sur les objectifs de la MSP qui devra être signée par le directeur d’études et le tuteur. L’annexe permet d’analyser la motivation professionnelle de l’ADE. Il doit effectuer un important travail préalable de réflexion avec son tuteur. L’annexe doit permettre de résumer le projet de l’ADE et de mieux cibler les objectifs de la MSP en définissant précisément ce qu’il fera dans l’agence. Une expérience de chantier est vivement souhaitable durant l’année de formation.

La MSP peut commencer dès la validation de la théorie et doit se poursuivre jusqu’au dernier séminaire de novembre. Elle peut se prolonger jusqu’à fin février soit une durée possible de 11 mois.

Elle peut être réalisée au sein de l’un des pays de l’Europe, dans la mesure où le diplôme obtenu en France permet d’exercer dans tous les pays de l’Union européenne en application de la directive européenne 2005/36/CE. Il sera toutefois nécessaire que l’ADE suive l’ensemble des séminaires mensuels. Sans quoi, la MSP ne pourra pas être validée.

Les lieux possibles de mise en situation professionnelle doivent correspondre à des lieux d’exercice réel de la maîtrise d’œuvre. Les agences d’urbanisme sont autorisées dès l’instant où ces structures inscrites à l’Ordre des architectes français font de la maîtrise d’œuvre et ont en leur sein un architecte maître d’œuvre inscrit à l’Ordre des architectes et ayant au moins 5 années de pratique de la maîtrise d’œuvre.

Commission d’évaluation :

Elle est composée de cinq enseignants désignés par le collège enseignant du CA et de cinq architectes proposés par le conseil régional de l’ordre des architectes de la région PACA. Elle vérifie que les ADE remplissent bien les conditions requises pour s’inscrire à la formation. Elle auditionne les candidats qui ont déposé un dossier de VAP.

Déroulement de la formation (voir calendrier) :

  • La formation théorique :

    Une session de 3 semaines de cours obligatoires est organisée ainsi qu’un examen (2 sessions). La validation de l’examen conditionne la MSP.

  • La mise en situation professionnelle :

    Six séminaires d’une journée sont organisés à raison d’un séminaire par mois, le dernier vendredi de chaque mois en avril-mai-juin et septembre-octobre-novembre.

  • Le projet professionnel :

    Le mémoire de 20 à 25 pages portera, de manière synthétique, sur une thématique particulière intéressant la profession et l’intérêt public de son exercice.

  • La soutenance :

    Les jurys se dérouleront courant mars.

Validation des acquis professionnels (VAP) :

Les candidats ayant au moins trois ans d’expérience professionnelle avant ou après le DEA passés en agences d’architecture ou agences d’urbanisme inscrites à l’Ordre des architectes français, dans le cadre d’une activité avérée de maître d’œuvre, peuvent faire valider leurs acquis de l’expérience professionnelle, à l’exception des stages effectués dans le cadre des études d’architecture.

Les candidats doivent présenter, avec leur dossier de candidature, un dossier de travaux réalisés témoignant des compétences acquises dans la maîtrise d’œuvre sur l’ensemble des 5 thèmes de la formation et correspondant à des missions attestées par le responsable de l’agence. Ils seront également auditionnés devant la commission d’évaluation qui se tiendra mi-janvier.

Recommandation à l’attention des étudiants soutenant leur PFE en janvier :

Début janvier vous déposerez un dossier de candidature qui sera examiné par la commission d’évaluation mi-janvier. Si votre dossier est retenu et si vous avez obtenu votre PFE vous pourrez vous inscrire à la formation.

 

Documents à télécharger :

Contacts :