Séminaire de rentrée : La carte et le territoire

Octo
24
2019
09h30
Conf

Séminaire de rentrée : Les enjeux de la représentation des territoires contemporains

Le 24 octobre 2019 à l’ensa•Marseille et le 25 octobre à Coco Velten

Dans son texte « Le Territoire comme palimpseste » (1983), l’historien de l’architecture et de l’urbanisme André Corboz rappelle que « le territoire n’est pas une donnée : il résulte de divers processus de transformation. Modifié spontanément sous l’effet de mouvements géo-climatiques et naturels, le territoire est également façonné par ses habitants ». « Les habitants d’un territoire ne cessent de raturer et de réécrire le vieux grimoire des sols » souligne encore André Corboz, résumant que « le territoire fait l’objet d’une construction. C’est une sorte d’artefact ».
Alors, comment rendre compte de ces dimensions du territoire que la carte, malgré toute sa finesse et sa précision, ne peux seule traduire ? Comment rendre visible ces « dessous » de la carte, ces dimensions non-quantifiables, sensibles et émotionnelles, qui habitent et façonnent un territoire tout autant que les courbes de niveaux, les routes et les maisons ? Il faut sans doute s’approcher assez près du sol pour saisir ce qui façonne le vécu, l’expérience subjective et réelle du territoire. Il faut sans doute associer à la représentation surplombante du vaste « tout » d’autres points de vue, plus impliqués, moins distanciés.

Organisé par l’INAMA, laboratoire de l’École Nationale d’Architecture de Marseille (ENSA-M), avec la contribution d’Image de ville, acteur culturel qui valorise la diversité de la création cinématographique pour contribuer à la diffusion de la culture architecturale, urbaine et environnementale, ce séminaire interroge la représentation du territoire et ses enjeux. S’il s’agit de faire état des travaux consacrés par la discipline architecturale à cette question à l’ENSA-M, ce temps de rencontre et d’échange est non seulement l’occasion de présenter des recherches et démarches similaires articulant connaissance et projet, développées en Europe (Allemagne, Italie, Suisse), mais aussi d’interroger d’autres manières de considérer le territoire et d’en produire une connaissance.

En effet, si la carte constitue un mode de représentation et de connaissance du territoire contemporain incontournable pour le projet, ne peut-on pas considérer comme tout aussi utiles des approches comme la marche ou la création cinématographique ? Ne constituent-elles pas, à leur manière, des propositions pour donner à voir et à entendre, pour lire et décrire, pour révéler et partager une expérience ? Et plus généralement, connaître et donner à voir n’est-ce pas considérer le territoire comme un bien commun, qui, peut-être et avant tout, attend de chacun de nous égards et attentions, pour le présent et l’avenir ?…

Le premier temps du séminaire s’intéressera à la représentation des territoires contemporains à travers plusieurs interrogations portant sur les moyens et modes de représentation dessinés du territoire, l’influence de la culture spécifique des architectes pour la représentation (choix, protocole, etc.) et la relation au projet. Pourquoi et comment les architectes dessinent le territoire ? Comment la culture architecturale est-elle convoquée lors du dessin du territoire à différentes échelles ? Quelles relations entre la cartographie et le projet multiscalaire de territoire et d’architecture ? Quelles articulations entre enseignement et recherche ?

Un deuxième temps sera consacré à la mise en récits des territoires et de leurs multiples réalités, réalités plus ou moins visibles, plus ou moins accessibles. Il sera donc question d’arpentages et d’explorations, de récits, d’engagements des corps et des sensibilités, de création cinématographique. Car la proposition poétique – le roman par exemple ne cesse de le démontrer – est en mesure, parfois mieux que tout autre moyen, de rendre compte des situations humaines, dans leur singularité tout autant que dans leur universalité, et, bien plus que montrer, rendre visible le génie des lieux et des gens, en laissant au regardeur la liberté de sa propre perception, comme s’il y était…

Programme

Jeudi 24 : “La représentation cartographique du territoire, les architectes et les atlas”
ensa•m – organisation Laurent Hodebert

10h30 – Accueil, mot de bienvenue par la direction de l’ensa•m
10h – Introduction
Laurent Hodebert
René Borruey
Bruno Queysanne
11h30 – Les enseignements à l’ensa•m et la cartographie
Arlette Hérat : les travaux du TD d’analyse urbaine
Laurent Hodebert : les travaux du séminaire de master « La fabrique du territoire »
12h30 – 14h : pause déjeuner
14h00 – Les doctorants à l’ENSAM et la cartographie
Amel Zerourou : Hanning et la carte en Algérie
Isaline Maire : la cartographie du littoral PACA
15h00 – Les invités
Silvia Malcovati (FH Potsdam) : un atlas urbain de Marseille
Michele Arnaboldi/ Francesco Rizzi (Laboratirio Ticone, Ac di Mendrisio) : Atlante Città Ticino
Lorenzo Fabian (IUA Venise) : RE-CYLCE ITALY atlante
Andrea Gritti/Marco Veltrini (DAStU POLIMI)
17h00 – Conclusion et table ronde
20h00 – Diner
21h00 – Projection au cinéma La Baleine : Film L’Heure exquise de René Allio (1981, 60mn) suivi d’une discussion avec Katia Bellan

Vendredi 25 : “Le dessous des cartes”
Coco Velten – organisation René Borruey et Image de ville

9h30 – Projection du film La Galerie de la mer (de Philippe Van Cutsem, 2007) suivie d’une discussion avec l’artiste promeneur Hendrik Sturmellan
10h30 – Table ronde animée par René Borruey et Luc Joulé avec la participation de :
Hendrik Sturm
Alexandre Field (Bureau des Guides, GR 2013)
Chantal Deckmyn (Agence Lire la Ville, récits de vies, récits de territoires)
Katia Bellan (Le projet cinématographique « métropolitain » Un Labyrinthe de René Allio)
Guillaume Monsaingeon (projet d’exposition « marche et démarches »…)

Du 21 au 25 octobre : exposition “Atlas et mosaïque de cartes d’analyse urbaine”

Cette exposition de travaux propose des planches atlas et grand cahiers atlas (Laurent Hodebert) ainsi que les travaux des étudiants du TD d’analyse urbaine (Arlette Hérat) se tiendra dans le hall de l’ensa•m.

Télécharger l’affiche