HÉRAT Arlette

STATUT / MAÎTRE DE CONFÉRENCE depuis 2003

Maître-assistante dans le champ Ville et Territoire, École Nationale Supérieure d’Architecture de Marseille.

Chercheure associée au LPED (Laboratoire Population Environnement Développement) – UMR 151 Aix Marseille Université – Institut de recherche pour le développement. Participation à l’ANR EFFIJIE 2014-2018. (Voir la fiche chercheur)

FORMATION UNIVERSITAIRE et qualifications

  • Architecte DPLG  – Unité Pédagogique d’Architecture de Paris-Villemin, 1984.
  • D.E.S.S. aménagement et urbanisme – Institut d’Études Politiques de Paris, 1986.
  • D.E.A  de sociologie – Université de Provence, 2000.
  • Urbaniste qualifiée – Office professionnel de qualification des urbanistes, 2000.
  • Qualifiée aux fonctions de Maître de conférences  – Conseil national des universités, section 24 (aménagement de l’espace, urbanisme), 2003.

Activités d’enseignement et de recherche

Enseignement

S5-HS Analyse urbaine
S6-HS Analyse urbaine
S7-H21 Séminaire H21 – Vivre ensemble
S9-AVT S9 AVT S1 : Modes de constitution de l’espace public urbain    4
S9-H21 Séminaire H21 TPE ou TPER ( mention recherche)
S9 H21 S1 : Vivre ensemble

Charges principales d’enseignement à  l’ÉNSA-Marseille :

  • coordination et encadrement de l’analyse urbaine (cycle licence)
  • coordination et encadrement du séminaire « vivre ensemble» (département H21, master 1)
  • co-coordination et encadrement du séminaire « vivre ensemble» (département H21, master 2)
  • collaboration aux studios de projet (cycle master)

Recherche

Thème général de recherche : les processus de qualification territoriale et de recomposition sociale mis en jeu à travers les projets initiés par l’action publique.

J’explore ce thème à partir de projets relevant de différentes échelles  (espace public, quartier, ville, site naturel). Mes travaux concourent à confronter les modes de conception de projet (doctrines, principes conceptuels, jeux d’acteurs) avec les territorialités (comment sont vécus, ressentis, représentés des espaces de vie) et les mobilisations d’usagers.

Deux grandes problématiques territoriales :

  • l’effort public en matière de planification et d’aménagement autour de l’Etang de Berre : ville nouvelle de Vitrolles, Arles, Tarascon ;
  • la recomposition du littoral et des confins marseillais : quartiers sud de Marseille, le Parc national des calanques  et, dans une perspective comparative, l’île de la Réunion .

Ces derniers terrains montrent une focalisation sur les territoires d’interface entre ville et nature, et  ouvrent à la problématique des inégalités environnementales.

Projet en cours EFFIJIE : L’EFFort environnemental comme Inégalité : Justice et Iniquité au nom de l’Environnement. Pour une analyse comparative des politiques de la biodiversité et de l’eau en France métropolitaine et outre-mer. Coordonné par Jacqueline Candeau et Valérie Deldrève, IRSTEA unité ADBX. Dans le cadre de l’ANR SOCIETES, CHANGEMENTS CLIMATIQUES ET ENVIRONNEMENTAUX (édition 2013) .

 

Publications

Articles au sein de revues à comité de lecture

  • Claeys Cécilia, Hérat Arlette, Barthélémy Carole et Deldrève Valérie, « Quand les Calanques deviennent Parc National : Disputes autour de la définition et de la répartition des efforts environnementaux et urbains induits », Norois, 238-239, 2016/1-2, 71-84.
  • Barthélémy Carole et Hérat Arlette, « Le beau et le dangereux, le protégé et le pollué : dissonances paysagères aux abords du massif des Calanques », Les carnets du paysage, n° 29, Paris, avril 2016.
  • Deldrève Valérie et Hérat Arlette, « Des inégalités garantes de la protection des Calanques ?», VertigO – la revue électronique en sciences de l’environnement [En ligne], Volume 12 Numéro 2 septembre 2012, mis en ligne le 31 octobre 2012, consulté le 14 novembre 2012. URL : http://vertigo.revues.org/12700 ; DOI : 10.4000/vertigo.12700
  • Hérat Arlette, « Une déferlante dans l’été 1977, lorsque les Marseillais révèlent un espace public », Lieux Communs, n°13, les cahiers du LAUA, ENSA-Nantes, Septembre 2010, 21-34.

 

Articles au sein d’ouvrages collectifs

  • Monnet Nadja et Hérat Arlette, «Regards croisés pour saisir le rapport au territoire. Réflexion sur une expérience d’enseignement en école d’architecture», in Annalisa Iorio et Judith Hayem, Prendre position. Métissages professionnels et disciplinaires autour de la notion d’espace, Septentrion, à paraître premier semestre 2018.
  • Hérat Arlette, « Faire la ville vs protéger la nature, aux risques des inégalités », in Panos Mantzarias et Paola Vigano, La ville des riches et la ville des pauvres,  actes de la journée Bernardo Secchi 2017, MétisPresses, à paraître dernier trimestre 2017.
  • Hérat Arlette et Lefrançois Dominique, « L’homme, matière première de la ville », in Xavier Guillot (dir.), Ville, territoire, paysage, Vers un réseau de pratiques et de savoirs, Publications de l’Université de Saint Etienne, à paraître.
  • Hérat Arlette, « L’interface ville-nature, au croisement des projets et des territorialités habitantes », in Isabelle Hajek, Philippe Hamman et Jean Pierre Lévy (dir), De la ville durable à la nature en ville,  Lille, Septentrion, octobre 2015.
  • Hérat Arlette, « D’un plan à l’autre, la ville part à la conquête du territoire (1943-1983) », in Caylux Odile et Marantz Eléonore (dir.), Arles contemporaine, Arles, Actes Sud/Ville d’Arles, 2012, 173 p, 54-61.
  • Hérat Arlette, « Une politique de nature à l’épreuve du territoire : le quartier de la Cayolle et la calanque de Sormiou (Marseille) », in Deldrève Valérie et Deboudt Philippe (dir.), Le Parc national des calanques – Construction territoriale, concertation et usages, Versailles, Editions Quae, 2012, 231 p, 53-72.
  • Hérat Arlette, « L’aménagement des Plages du Prado à Marseille : la construction d’un bien commun », in Deboudt Philippe (ed.), Inégalités écologiques, territoires littoraux & développement durable, Villeneuve-d’Asq, Presse universitaire du Septentrion, 2010, 410 p., 223-235.

 

Autres articles

  • Hérat Arlette, Rautenberg Michel, « Le renouveau de l’espace public dans les villes nouvelles », contribution scientifique au Programme interministériel d’Histoire et d’Evaluation des Villes Nouvelles Françaises, Direction de l’architecture et du patrimoine / Direction générale de l’urbanisme, de l’habitat et de la construction, avril 2007.
  • Hérat Arlette, L’espace public en villes nouvelles : évolution de la notion d’espace public et réalisations d’espaces publics à Villeneuve-d’Ascq et Vitrolles, Rives de l’Etang-de-Berre, synthèse du rapport de recherche, 20p., mis en ligne sur le site  du CDU, juin 2005 :
  • http://www.cdu.urbanisme.equipement.gouv.fr/IMG/pdf/synthese.pdf
  • Hérat Arlette, « Dans l’ombre du projet métropolitain », article paru dans le supplément de Techni-Cités : document introductif à la 26ème rencontre nationale des agences d’urbanisme, octobre 2005.
  • Hérat Arlette, « Réinventer le lien entre les artistes et la ville, entretien avec Philippe Foulquié », Mouvements, n°11, Editions La Découverte, Ivry-sur-Seine, septembre/octobre 2000.

Résidence

Au plus près, ensemble. L’entrecroisement art, littérature et sciences humaines pour la compréhension d’un territoire entre ville et nature.

Lauréate d’un appel à résidence proposé par Aix Marseille Université (Labex-Med) & The Camargo Fundation, Cassis, décembre 2014 et janvier 2015, avec Danielle Gille-Pamart (animatrice d’atelier d’écriture – Saint Mitre les Remparts), Nadja Monnet (anthropologue – LAA et ENSA-Toulouse), Lourdes Segade (photographe et vidéaste – Barcelone), Hendrik Sturm (artiste promeneur – Marseille). https://labexmed.hypotheses.org/1471

Actions de sensibilisation et de diffusion de la culture architecturale et urbaine

La ville est toujours la ville de quelqu’un, Commissaire d’exposition (avec Dominique Lefrançois, André Mérian et Agathe Rosa) autour des travaux d’étudiants du séminaire de M1 « Vivre ensemble », Galerie des Grands Bains Douches, Marseille, 16-30 avril 2015.

Mémoires du séminaire « habiter le monde », département H21, ÉNSA-Marseille, édition des      mémoires d’étudiants, 2013, 2014, 2015, 2016.

D’une échelle à l’autre, ce que les projets d’étudiants nous enseignent, communication dans le cadre des  Journées européennes du patrimoine  « Zone d’intérêt poétique », Barjols, septembre 2011,.

L’éclat des lieux, co-réalisation d’un film documentaire (avec Pia Lutier) sur le quartier Saint Mauront à Marseille, Le compas dans l’œil (association Euphonia), 17mn, 2010.

http://vimeo.com/17398079.

 La ville en sourdine, 4 CD-ROM et une plaquette finale retraçant les travaux des étudiants de l’ÉNSA-Marseille menés sur les Communes de Vinon-sur-Verdon, les Mées, Saint-Maximin La Sainte-Baume, L’Isle-sur-la-Sorgue, en partenariat avec le Conseil Régional P.A.C.A., 2007, 2008, 2009, 2010, 2012 – http://pas.regionpaca.fr/soutien-a-lingenierie-et-recherche-dans-les-territoires/ecole-nationale-superieure-darchitecture-de-marseille.html

E-MAIL

prenom.nom@marseille.archi.fr